La Veuze

est un instrument qui appartient à la famille des cornemuses de l'Ouest de la France.
Elle se compose d'une réserve d'air appelée "poche", d'un tuyau mélodique, comme un hautbois et/ou d'un bourdon qui produit une note continue caractéristique de la cornemuse.
La veuze a gardé des caractéristiques très proches des cornemuses qui étaient employées depuis le Moyen Âge, attestée sur de nombreuses sculptures, peintures et enluminures dès le XIIème siècle.

Le Davul

est un tambour à deux peaux que l'on peut retrouver des Balkans à l'Inde, en passant par le Moyen Orient. Il est appelé "davul" en Turquie, "tapan" en Bulgarie et est très proche du "dohol" Indien. Il se joue à l'aide de deux baguettes, l'une fine et l'autre épaisse, correspondant chacune au son aiguë et grave de l'instrument.


La Vielle à roue

est un instrument à cordes, frottées par une roue en bois au lieu d'un archet. La roue est tournée avec une manivelle, pendant que la main gauche du musicien joue la mélodie sur un clavier. La vielle à roue apparaît dès le IXème siècle sous le nom d'organistrum qui était joué à deux personnes, attesté sur beaucoup de sculptures. Plus tard, pendant le Moyen-Age,la vielle ou chiffonie est réduite à une seule personne, utilisée beaucoup par les mendiants. Ce n'est qu'à partir de la fin du XVIIème siècle jusqu' à la révolution française que la vielle connaît un renouveau surtout chez les nobles à Versailles, pour finalement retomber en désuétude jusqu'à la fin du XIXème, avant que le Berry, ne s’empare de l’instrument ainsi que de la cornemuse bourbonnaise pour en faire ses emblèmes.


Le Riqq

est un petit tambourin à cymbalettes de la famille des tambours sur cadre. Il est originaire du Moyen Orient et compte de nombreux cousins comme le pandero, dont il est probablement l'ancêtre. Attesté depuis l'antiquité, il se compose d'une peau tendue sur un cadre et de cymbalettes qui lui donnent un son caractéristique.


Le Hautbois

est un instrument à vent à anche double. Il est attesté depuis l'Antiquité avec des ancêtres comme "l'aulos" Grec et la "tibiae" Romaine. Il est très populaire durant le Moyen-Age et la Renaissance. Il est plus que probable qu'il ait été rapporté en Europe par les croisés, en traversant des pays comme la Turquie, la Syrie, où il est encore pratiqué de manière populaire.